L’accompagnement d’élèves

Accompagner dans une école de musique, c’est un beau métier, mais où il faut constamment se défendre. Le professeur et l’élève ont tant de choses à mettre au point, les enjeux sont pour eux si importants, que le professeur d’accompagnement passe souvent au second plan. Il joue tout ce qu’on lui demande, c’est bien. Il déchiffre à vue, c’est normal. Il transpose, bien sûr ! Il rattrape l’élève, c’est bien naturel ! Il joue des heures entières sans s’arrêter pendant les auditions… c’est son métier. Peut-être pourrait-on le remercier !

Accompagner… toutes les classes

Magali Goimard exerce dans un conservatoire de la région parisienne. « L’accompagnateur n’est pas une simple sorte de juke-box, il a son mot à dire. »

… des apprentis chefs d’orchestre

Natalia Romanenko explique comment, à elle seule, elle peut remplacer, pour un étudiant, tout un orchestre.

… des instrumentistes à vent

L’accompagnement des instruments à vent nécessite, pour le pianiste, des qualités bien spécifiques, proches parfois de la percussion. Son, solidité, brillance !

Pour lire la suite de cet article (1664 mots):

Lire aussi :
Accompagner… la mélodie et le lied
Accompagnement : rendre sa place à la poésie
Accompagner… des chanteurs lyriques
Accompagner… des chœurs
Accompagner… des danseurs
L’accompagnement, cela s’apprend
La formation à l’accompagnement