Quelques brahmsiens d’aujourd’hui

Ils aiment tous Brahms et le jouent ! Nous avons interrogé des pianistes français ou installés en France qui ont enregistré plusieurs de ses œuvres et présentons, en complément, une sélection discographique de grands interprètes internationaux.

Nicholas Angelich

Professeur au Conservatoire de Paris, le pianiste d’origine américaine joue Brahms depuis son enfance.
« A la maison, on entendait très souvent de la musique de Brahms. J’adorais le Second Concerto dans la version enregistrée par Backhaus sous la direction de Böhm. A l’âge de 11 ans, je me rappelle avoir donné en récital la Sonate en fa mineur. J’étais attiré par la puissance des accords, le mélange étonnant de transparence et d’épaisseur, de classicisme et de modernité de cette musique.

Pour lire la suite de cet article (1500 mots):

Lire aussi :
Le regard de Marie-Josèphe Jude
« Aimez-vous Brahms ? »
Brahms et Schumann
Brahms et l’inspiration populaire
Brahms et les maîtres du passé
Brahms et la France
Brahms, l’œuvre à quatre mains et à deux pianos
Brahms : quelques interprètes de légende
Entretien avec une pianiste brahmsienne : Idil Biret
Entretien avec une pianiste brahmsienne : Elisabeth Leonskaja
Travailler les 51 Exercices de Brahms
Les 51 Exercices de Brahms : « Des exercices d’une richesse extraordinaire ! »
Comment travailler la 2e Rhapsodie de Brahms
Johannes Brahms, le chant de l’âme