Entretien avec une pianiste brahmsienne : Elisabeth Leonskaja

L’œuvre de Brahms a toujours été très présente dans le répertoire de cette grande pianiste russe. Mais ses préférences ont évolué avec le temps. Elisabeth Leonskaja, elle a enregistré un récital consacré au compositeur.

Quelles sont les premières œuvres pour piano de Brahms que vous avez travaillées ?
Si j’ai bonne mémoire, les premières pièces que j’ai jouées à la demande de mon professeur furent les deux Rhapsodies op. 79 et la Sonate en fa mineur. Par la suite, j’ai fait ma propre sélection.
Ce qui m’attirait alors dans la musique de Brahms, c’était la dimension symphonique et grandiose de son écriture, l’ampleur de la sonorité. Rapidement, je suis tombée amoureuse des Variations sur un thème de Paganini, une œuvre extrêmement complexe du point de vue technique et dont le contenu musical est stupéfiant !
Puis les œuvres que je préférais ont changé en fonction de ma propre évolution. Aujourd’hui, je placerais les deux concertos pour piano au sommet de sa production. Ils sont radicalement différents l’un de l’autre car l’instrument n’est pas intégré à l’orchestre de la même manière. Ce sont comme deux “his­toires” distinctes. Mais je ne sais pas laquelle des deux je préfère…

Pour lire la suite de cet article (950 mots):

Lire aussi :
« Aimez-vous Brahms ? »
Brahms et Schumann
Brahms et l’inspiration populaire
Brahms et les maîtres du passé
Brahms et la France
Brahms, l’œuvre à quatre mains et à deux pianos
Brahms : quelques interprètes de légende
Entretien avec une pianiste brahmsienne : Idil Biret
Quelques brahmsiens d’aujourd’hui
Travailler les 51 Exercices de Brahms
Les 51 Exercices de Brahms : « Des exercices d’une richesse extraordinaire ! »
Comment travailler la 2e Rhapsodie de Brahms
Johannes Brahms, le chant de l’âme

Articles en relation :
Pianistes russes de légende