Brahms : quelques interprètes de légende

Si l’on ne peut parler, à propos de Brahms, d’école pianistique comme il y en eut pour Chopin ou Liszt, quelques grands interprètes se sont particulièrement illustrés dans l’interprétation de son œuvre. Ils constituent, aujourd’hui encore, d’indispensables références pour leurs successeurs.

Brahms, s’il est mort en 1897, a connu sur la fin de sa vie nombre des futurs acteurs importants de la vie musicale du 20e siècle. Et si les grands interprètes de Brahms ne l’ont pas tous connu personnellement, ils ont été ses contemporains, ont vécu dans la même culture. Wilhelm Backhaus, qui, lui, avait connu le compositeur, est mort en 1969 et la plupart de ses enregistrements sont en stéréo !
Autre note préliminaire, il n’existe pas vraiment d’école “brahmsienne” de piano, au même titre qu’une école Chopin ou Liszt. A cela, une raison bien simple : Brahms, qui était lui-même un fort bon pianiste, n’a pas construit toute sa carrière autour de l’instrument, au contraire de Chopin, de Liszt ou de Rachmaninov. Si l’on recherche une filiation brahmsienne, il faut remonter à Clara Schumann-Wieck, qui pratiquait un style clair et sans emphase, assez éloigné des déluges virtuoses lisztiens. C’est à elle, à son charme, à son goût pour le classicisme qu’il faut penser si l’on veut imaginer un style pianistique brahmsien “idéal”. Cela dit, les filiations esthétiques sont toujours compliquées. Brahms est entré progressivement dans le domaine public des pianistes, quelles que soient leurs origines. Pour autant, quelques grands noms dominent, avec chacun une personnalité singulière. Bien évidemment, nous ne prétendons pas avoir dressé un tableau exhaustif des brahmsiens disparus ; il faudrait encore citer Artur Rubinstein, Walter Gieseking, Clifford Curzon, Sviatoslav Richter, Emil Guilels, Geza Anda et même Glenn Gould qui, peu avant sa mort prématurée, a laissé d’étonnants Intermezzi. Voici cependant une sélection raisonnée de valeurs sûres.

Pour lire la suite de cet article (1384 mots):

Lire aussi :
« Aimez-vous Brahms ? »
Brahms et Schumann
Brahms et l’inspiration populaire
Brahms et les maîtres du passé
Brahms et la France
Brahms, l’œuvre à quatre mains et à deux pianos
Entretien avec une pianiste brahmsienne : Idil Biret
Entretien avec une pianiste brahmsienne : Elisabeth Leonskaja
Quelques brahmsiens d’aujourd’hui
Travailler les 51 Exercices de Brahms
Les 51 Exercices de Brahms : « Des exercices d’une richesse extraordinaire ! »
Comment travailler la 2e Rhapsodie de Brahms