Debussy : l’œuvre à quatre mains et à deux pianos

Debussy aimait à jouer à quatre mains ou à deux pianos en concert. Dans ce domaine, il a lui-même considérablement enrichi le répertoire français. Mais qui joue aujourd’hui La Mer à quatre mains ou encore, à six mains sur deux pianos ?

Si l’on excepte la pratique de l’orgue à quatre mains attestée, par les écrits et l’iconographie, dès les premiers temps de la polyphonie, aux alentours du 10e siècle, il faut attendre le début du 17e siècle pour voir apparaître le véritable premier recueil du genre. Avec ces Morceaux pour jouer à deux sur un seul virginal ou orgue, les compositeurs Nicolas Carleton et Thomas Tomkins semblent bien avoir ouvert la voie à un système d’écriture qui se fixera surtout sur le pianoforte et le piano moderne.
Il faut attendre la fin du 18e pour voir apparaître une véritable éclosion de ce type de pratique avec Jean-Chrétien Bach, Niccolo Jomelli, Charles Burney, Théodore Smith et surtout Mozart, dont la première Sonate à quatre mains date de 1765.

Pour lire la suite de cet article (1098 mots):

Lire aussi :
Claude Debussy, la volupté sonore
Debussy et ses interprètes
Claude Debussy, sur les traces du clavecin français
M. de Bussy et la critique
“Pelléas et Mélisande”, une grande œuvre pour piano
Debussy à quatre mains et à deux pianos : catalogue
Claude Debussy : les interprètes de légende
Interpréter Debussy aujourd’hui
Eugen Indjic, entretien sur Debussy
Comment travailler les Estampes de Debussy ?
Théodore Paraskivesco, entretien sur Debussy
Debussy : les pièces pour enfants