Les pianistes schumanniens de légende

Discographie

Alfred Cortot (1877-1962)

Dès l’ère du 78 tours, Alfred Cortot a beaucoup enregistré Schumann pour le label Gramophone. En 1927, il gravait le Concerto avec l’Orchestre symphonique de Londres dirigé par Landon Ronald ; l’année suivante, Carnaval, et , avec Jacques Thibaud et Pablo Casals, il enregistrait le Trio n°1. Puis ce furent, jusqu’en 1935, les Scènes d’enfants, Kreisleriana, Papillons, les Danses des compagnons de David, les Etudes symphoniques, et enfin les Amours du poète où il accompagne le baryton Charles Panzéra.

Pour lire la suite de cet article (1927 mots):

Lire aussi :
Robert Schumann, le poète parle
Robert Schumann : l’errance comme point de départ
Quand Paris n’aimait pas Schumann
Clara Schumann, dans l’ombre de Robert
L’œuvre pour piano de Schumann
Interpréter Schumann aujourd’hui
Interpréter le Carnaval de Schumann
Robert Schumann, éclats et miroitements