Jean Fassina, un maître en dehors des sentiers battus

A un moment de sa carrière, la pianiste Jacqueline Bourgès-Maunoury a éprouvé l’envie de s’arrêter et de chercher des réponses à des questions qu’elle se posait depuis longtemps. Elle raconte son expérience avec Jean Fassina.

« A la faveur d’un concours international auquel je participai, j’eus l’occasion d’entendre une pianiste qui était à l’époque son élève. Je fus frappée par sa sonorité et surtout par la liberté absolue, la fluidité de son jeu. J’étais moi-même en pleine recherche. Elle m’expliqua qu’elle devait cette aisance, cette facilité à Jean Fassina. J’ai donc eu envie de connaître son maître.

Pour lire la suite de cet article (454 mots):