Evgueni Kissin, au-delà de l’enfant prodige

Le jeune génie musicien, “l’enfant prodige” est un “produit” dont le succès ne se dément pas. Evgueni Kissin fut de ceux-là. Mais, à la veille de ses 25 ans, il semble être définitivement à l’abri de tout retour de feu.

Les enfants prodiges ont toujours fasciné, et l’on sait depuis Mozart combien tous les publics goûtent les génies en herbe, pour les rejeter l’âge venu. Mais il en est qui ont su résister aux pressions des adultes pour mener une longue et fructueuse carrière. Mozart, Beethoven, Schubert, Chopin, Clara Schumann-Wieck, Brahms autrefois, Horowitz, Menuhin, Gitlis, Maderna, Maazel, Lombard, Benzi, Mutter hier, Sarah Tchang, Tedi Papavrami, David Garrett aujourd’hui. Et Evgueni Kissin.

Pour lire la suite de cet article (3394 mots):

Articles en relation :
URSS : la nouvelle école de piano