La pédagogie de Chopin

Compositeur de génie, interprète raffiné, Chopin fut aussi un innovateur en matière d’enseignement pianistique. Sans principes, sans préjugés. Seules comptaient pour lui l’oreille et la sensibilité.

Les biographies concernant Chopin pédagogue donnent souvent à penser que son enseignement n’était qu’à but mondain et lucratif. Or Chopin se découvrit une réelle vocation pédagogique à laquelle il se consacra en renonçant à sa carrière de virtuose, dès lors qu’il s’installa à Paris. Il songea même à écrire une méthode pour piano, mais le côté théorique de l’entreprise était trop astreignant pour ce dialecticien pur ; il ne laissera qu’une simple ébauche de cette méthode. Ce qui, en revanche, nous permet de connaître les grandes lignes de son enseignement, relève de témoignages d’élèves ou proches de Chopin, réunis dans le livre de Jean-Jacques Eigeldinger intitulé : « Chopin vu par ses élèves » (1).

Pour lire la suite de cet article (2136 mots):

Lire aussi :
Jean-Claude Pennetier : «Mon retour à Chopin»
L’utilisation de la pédale chez Chopin
Deux étapes dans l’interprétation de Chopin
Chopin et les interprètes français à travers la critique
Jouer Chopin aujourd’hui