A propos des “Six petites pièces” op. 19 de Schoenberg

L’œuvre pour piano d’Arnold Schoenberg porte la marque intime de ses toutes premières recherchés post-tonales. Les Six petites pièces opus 19 sont, à l’orée du sérialisme, un minuscule chef-d’œuvre, lourd d’avenir, mais romantiquement attaché au passé.

Comment arriver à faire entendre par écrit — avec des mots ou, du moins, des lettres – un morceau de musique ? Peut-être par onomatopées, comme le font les professeurs de trompette, peu diserts, pour leurs élèves. Suivant ce principe douteux, la première des Six petites pièces de Schoenberg ferait à peu près (une syllabe représentant en gros la valeur d’une double croche).

Pour lire la suite de cet article (20 mots):