Jean-Marc Luisada, la gloire d’un cinquième prix

C’est à onze ans que Jean-Marc Luisada (29 ans) a pris, en accord avec son professeur Denyse Rivière, la décision de choisir le piano pour compagnon de voyage. A treize ans, il traverse la Manche pour aller étudier à la Menuhin School. “Nous étions en contact permanent avec le public. Je n’y ai jamais connu le trac, c’était formidable ! A seize ans, je me suis retourné en France pour entrer au Conservatoire de Paris chez Dominique Merlet.

Pendant trois ans, je n’ai pas joué une seule fois en public et j’ai appris ce qu’était le trac…” Jean-Marc Luisada n’entre pas immédiatement en 3e cycle, rate ses premiers concours internationaux mais ne perd pas le moral. En 82, l’IPJA (Insertion Professionnelle des Jeunes Artistes) lui offre ses premiers engagements de concerts. En 83, son 2e prix au Concours Dino Ciani et la polémique qui s’ensuit (pour les Italiens, c’est lui le gagnant) lui permettent d’obtenir de très importants engagements en Italie. L’impact est énorme mais la presse française ne réagit pas.

Pour lire la suite de cet article (437 mots):