Jean-Marie Cottet : J’aime les concours !

Jean-Marie Cottet (28 ans) est devenu pianiste malgré lui. “Jusqu’à l’âge de quinze ans, je faisais de la musique de chambre, de la composition de l’analyse. L’étude du piano représentait pour moi un apport musical comme un autre. Je pensais pouvoir tout concilier tout en faisant une carrière de pianiste. Je me suis présenté au CNSM en écriture et en piano.

«Je n’ai pas eu mon 1er prix de piano du premier coup. J’ai pris alors conscience que pour être pianiste, il était plus important de réussir des octaves que de bien connaître la musique ! Je me suis donc mis à travailler le piano et, un an après, j’ai passé mes premiers concours internationaux. Les concours sont inutiles pour environ 5 % des pianistes : ceux qui ont toutes les relations nécessaires ou bien beaucoup d’argent. Dans ces cas-là, le talent n’est pas forcément utile non plus !

Pour lire la suite de cet article (400 mots):