Philippe Bianconi, la retombée Barenboïm

Philippe Bianconi (27 ans) est un des très rares pianistes français à ne pas être passé par le Conservatoire National Supérieur. Après avoir obtenu son prix au Conservatoire de Nice, il décide de passer son baccalauréat pour rassurer ses parents tout en continuant à étudier le piano en dehors de toute institution, avec pour professeurs Mmes Delbert-Février et Gaby Casadesus.

«Juste après le bac, j’ai passé le concours des Jeunesses Musicales de Belgrade (77). J’ai obtenu le 1er prix, mes parents étaient vaincus ! Ce concours m’a offert énormément de concerts qui m’ont donné l’habitude de la scène et m’ont poussé à élargir mon répertoire. J’ai joué pour les Jeunesses Musicales du Danemark, d’Italie, des Pays de l’Est, mais je n’ai pas été jeté sur les grandes scènes.»

Pour lire la suite de cet article (427 mots):