Nikolaï Rimski-Korsakov, pianiste méconnu du Groupe des Cinq

Génie de l’orchestration, musicien de référence pour la plupart des compositeurs du 20e siècle, parmi lesquels Ravel et Chostakovitch, Rimski-Korsakov (1844-1908) a composé essentiellement pour l’orchestre et l’opéra. L’auteur de Shéhérazade, du Coq d’or et du Conte du tsar Saltan a laissé peu d’œuvres pour le piano. Pourtant, ce petit répertoire mérite d’être connu.

Membre du groupe des Cinq (composé de Mili Balakirev, Alexandre Borodine, Modeste Moussorgski et César Cui), Rimski-Korsakov dédaigna dans un premier temps l’étude du piano et pour tout dire l’apprentissage des règles de base de l’écriture musicale…
En effet, le groupe de musiciens autodidactes auquel il appartenait revendiquait avec une belle arrogance la création d’une musique nationale fondée sur les traditions populaires russes. Le mépris affiché à l’égard de la culture occidentale persista jusqu’à ce que l’absence de technique des uns et des autres les contraigne à réviser leurs principes… Rimski-Korsakov en fit le premier l’amer constat et prit des cours d’harmonie et de contrepoint par correspondance avec Tchaïkovski !

Pour lire la suite de cet article (1180 mots):