Des pianistes venus du Nord

Leif Ove Andsnes, s’il est le plus célèbre, n’est certes pas le seul représentant actuel du clavier nordique. Coup d’œil sur quelques pianistes venus du froid, dont beaucoup se sont perfectionnés en France.

Per Tengstrand

Per Tengstrand se situe à l’opposé du cliché attribuant au musicien nordique un jeu froid et réservé. Son clavier est plein d’esprit, son toucher constamment imaginatif. Il est l’interprète du CD accom­pagnant ce numéro. Une belle occasion d’apprécier cet artiste suédois tout à la fois original et brillant.
Comment s’est passé l’apprentissage du piano dans votre pays natal ?
A l’époque où j’ai débuté le piano, l’enseignement musical en Suède était vraiment limité. Dans les écoles de musique, les cours ne duraient que vingt minutes par semaine. Et l’on ne pouvait intégrer les conservatoires qu’à l’âge de 18 ans. Pour ma part, j’ai eu la chance d’être suivi par ma mère, qui était professeur de piano. Aujourd’hui, la situation a un peu changé. Comme alternative à l’enseignement public, il existe un système d’écoles de musique privées. Et surtout, l’influence récente des immigrants russes a entraîné un développement de l’apprentissage technique de l’instrument. Par ailleurs, j’ai beaucoup appris musicalement dans la classe de Hans Palsson au Conservatoire de Malmö. Il est intéressant de constater que beaucoup de professeurs en Suède développent l’indépendance musicale de l’élève, en lui apprenant à chercher par lui-même le sens des œuvres.

Pour lire la suite de cet article (1616 mots):