Accompagner… la mélodie et le lied

Pendant longtemps, le chanteur choisissait son accompagnateur moins pour ses qualités d’artiste que pour sa capacité à rester dans l’ombre de son piano et à rattraper les possibles erreurs. Selon Natalia Romanenko, cette période est heureusement révolue.

Aujourd’hui, des pianistes de renommée internationale comme Alfred Brendel ou Daniel Barenboïm accompagnent les chanteurs et montrent au public le caractère essentiel de la partie pianistique d’une mélodie ou d’un lied.

Le travail de l’accompagnateur : « une lourde responsabilité »
Natalia Romanenko s’explique : « Une grande partie du travail est axé sur le texte : il est essentiel de bien le comprendre, de l’analyser et de le répéter avec le chanteur dans la langue originale.
Le chanteur ne fait donc pas au départ de prouesses vocales ; l’ambiance est souvent plus intime et, par son jeu, le pianiste doit installer des atmosphères dans lesquelles les chanteurs font évoluer les personnages.
Chanteur et pianiste auront parlé ensemble de la poésie du texte : ce sont les paroles qui nous guident, nous nous laissons porter par le sens du texte, extrêmement important, et le choix des mots, car certains textes sont l’œuvre de grands poètes.

Pour lire la suite de cet article (452 mots):

Lire aussi :
Accompagnement : rendre sa place à la poésie
Accompagner… des chanteurs lyriques
Accompagner… des chœurs
Accompagner… des danseurs
L’accompagnement d’élèves
L’accompagnement, cela s’apprend
La formation à l’accompagnement