Les ravéliens d’aujourd’hui

Les pianistes français qui jouent Ravel sont évidemment très nombreux. La plupart de ceux que nous citons ici ont soit interprété en concert, soit enregistré des intégrales. Nous avons fait la part belle aux pianistes français qui ont bénéficié de l’enseignement de maîtres tels que Pierre Sancan ou Jacques Février… sans oublier cependant les grands ravéliens étrangers.

Martha Argerich

La comète argentine, qu’on ne présente plus, a beaucoup joué Ravel depuis les années 60. Nourrissant l’approche qu’elle en fit de sa fréquentation d’un répertoire toujours plus large, elle a laissé des témoignages ravéliens d’une richesse indescriptible, souvent flamboyants, parfois contradictoires d’une décennie à l’autre, et toujours étonnants.

Pour lire la suite de cet article (2139 mots):

Lire aussi :
Ravel et son temps
Maurice Ravel : les années de conservatoire
Ravel-Debussy, duo ou duel ?
Ravel et ses contemporains
Ravel et l’interprétation de ses œuvres
Ravéliens de légende
Les intégrales Ravel
Ravel : les bâtisseurs d’intégrales
Questions à de jeunes ravéliens
Ravel : quelques conseils pour travailler “Jeux d’eau”
Ravel à plusieurs mains : “Ma mère l’oye”
Frontispice cinq mains pour un piano !
Conseils pour interpréter Ravel
Maurice Ravel, le piano et ses sortilèges