Maurice Ravel : les années de conservatoire

On a peine à imaginer que l’auteur de Jeux d’eau, de la Sonatine, de Miroirs, qui passa quinze ans au Conservatoire de Paris, ne reçut dans cet établissement que deux médailles de piano en classe préparatoire.

C’est le 4 novembre 1889 que le jeune Ravel, âgé de 14 ans, fut admis, en même temps que Ricardo Viñes, dans la classe préparatoire de piano d’Eugène Anthiome, après avoir interprété un concerto de Chopin, et c’est dans cette classe qu’il obtint ses deux médailles, en 1890 et 1891. A l’automne 1891, il rejoignait la classe de piano supérieur de Charles de Bériot et celle d’harmonie. Il en sera radié quatre ans plus tard, faute de récompense. « Beaucoup de tempérament, mais une tendance à la recherche du gros effet ; a besoin d’être tenu en bride », avait écrit Bériot à la suite du concours de 1894.

Pour lire la suite de cet article (648 mots):

Lire aussi :
Ravel et son temps
Ravel-Debussy, duo ou duel ?
Ravel et ses contemporains
Ravel et l’interprétation de ses œuvres
Ravéliens de légende
Les intégrales Ravel
Les ravéliens d’aujourd’hui
Ravel : les bâtisseurs d’intégrales
Questions à de jeunes ravéliens
Ravel : quelques conseils pour travailler “Jeux d’eau”
Ravel à plusieurs mains : “Ma mère l’oye”
Frontispice cinq mains pour un piano !
Conseils pour interpréter Ravel