Désiré N’Kaoua : «Cher Chabrier, comme on vous aime !»

Désiré N’Kaoua a enregistré une anthologie de l’œuvre de piano de Chabrier à l’occasion du centenaire de sa mort, chez Fy-Solstice.

« C’est le hasard qui a déclenché cet enregistrement : un jour, ma femme a trouvé, dans un marché aux puces, à Toulouse, une partition très ancienne des Pièces Pittoresques qui portait la signature d’un grand pianiste de l’époque, Francis Planté. Chabrier lui avait dédié cette partition. Du coup, j’ai relu Chabrier, et François Carbou, directeur des éditions Fy-Solstice m’a demandé une intégrale pour cette année anniversaire.

Pour lire la suite de cet article (556 mots):

Lire aussi :
Emmanuel Chabrier : l’éloge de la couleur
Alexandre Tharaud : «Chabrier, un travail d’orfèvre derrière une apparente facilité »