Etre pianiste de danse

Quelles relations le piano, les pianistes entretiennent-ils avec la danse ? Que représentent pour eux les danses et leurs tempos ? Qu’est-ce qu’un bon pianiste de danse ?

Univers à part, « la danse est un monde très fermé. Les danseurs vivent à part du reste du monde », écrivait le chorégraphe d’origine russe George Balanchine, sans aucun doute l’une des figures les plus marquantes de la danse au 20e siècle. Balanchine était entré au Conservatoire de Petrograd en 1920 pour y étudier la composition et… le piano. Il y étudiera jusqu’en 1923, année où avec Chosta­­kovitch il sortira diplômé de piano de ce conservatoire. Très bon pianiste, Balanchine se fit remarquer plus d’une fois à ce titre. « Il a beaucoup hésité au départ entre être pianiste et danseur, raconte la pianiste suisse Claudine Peretti(1). Ce n’est qu’après avoir obtenu son premier prix de piano qu’il a décidé de se consacrer à la danse. Quand il travaillait avec Stravinsky, pour qui il créa une trentaine de ballets, c’est souvent lui qui déchiffrait les partitions. Ce fut un pianiste de très grande classe. »

Pour lire la suite de cet article (1855 mots):