Où en est l’école russe?

La chute de l’empire soviétique et les difficultés économiques de la nouvelle Russie ont suscité le départ de nombreux maîtres, provoquant une certaine désorganisation de l’enseignement musical. Pourtant, selon Serguei Markarov, qui enseigne à l’Ecole normale de Paris et au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, « en Russie, malgré tous les événements, le niveau reste excellent ».

Né à Bakou, en URSS, en 1953, Serguei Markarov y fait ses premières études musicales, obtient un premier prix de piano, de pédagogie, de musique de chambre et d’accompagnement au Conser­vatoire national de Saint-Pétersbourg, puis décroche son diplôme de perfectionnement de piano au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. La même année, il est lauréat du Concours international Alexandre-Casagrande en Italie. Il commence alors une carrière de concertiste à travers l’URSS et devient professeur au Conservatoire national supérieur d’Erevan. A partir de 1988, il engage et poursuit une carrière internationale. Actuellement, ayant choisi de résider en France, il enseigne à l’Ecole normale de Paris tout en étant “guest professor” au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou.

Pour lire la suite de cet article (1186 mots):

Articles en relation :
URSS : la nouvelle école de piano