Elena Filonova, une interprète de Medtner

La pianiste russe Elena Filonova a donné récemment un concert à Paris où elle interprétait les Mélodies oubliées de Nikolaï Medtner avec toute la virtuosité voulue, mais aussi avec profondeur et générosité. Elle vient d’enregistrer ces œuvres (plus quelques autres) à Moscou pour la firme Melodya.

Comment caractérisez-vous l’œuvre pour piano de Medtner ?
Medtner, qui était lui-même pianiste, improvisait beaucoup au piano et remaniait constamment ses compositions. Il terminait parfois ses œuvres sur scène, lors même de leur création ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il ne confiait jamais les créations à d’autres pianistes. Ses œuvres sont apparemment classiques et on a dit couramment qu’il était le Brahms allemand, mais il détestait que l’on dise cela, et à juste titre : en réalité, c’est un compositeur très singulier et sa facture est très personnelle. Ses pièces pour piano sont mélodiques (Medtner a d’ailleurs beaucoup écrit pour la voix), mais on y trouve des tendances atonales. Sa musique, d’une richesse et d’une complexité rares, est aussi profondément russe : on y voyage dans une atmosphère de contes, de mystères, de vieilles ballades.

Pour lire la suite de cet article (352 mots):

Lire aussi :
Nikolaï Medtner le russe oublié