Pédagogie : Bach par cœur

La musique de Jean-Sébastien Bach offre de nombreux pièges à la mémorisation et il n’est pas rare d’entendre des artistes, même de haut niveau, se perdre dans les méandres d’une fugue ou d’un trait aux contours sinueux !

 

Les spécificités de la musique de Bach. Considérons dans le détail les difficultés qui rendent délicate la mémorisation de la musique de Bach. Bach est un auteur charnière entre la musique ancienne et baroque, encore très marquée par la notion de mode, et la musique préclassique qui généralisera le système tonal avec l’adoption du tempérament égal (le fameux “clavier bien tempéré”).
Harmonie Elle est encore très empreinte d’archaïsmes tout droit venus du 16e siècle. Septièmes degrés sans sensible, altérations étrangères à la gamme diatonique, appoggiatures et retards se superposant, tierces picardes et sixtes napolitaines sont autant de formules harmoniques qui peuvent créer le doute au niveau tonal pour un instrumentiste du 20e siècle.

Pour lire la suite de cet article (1501 mots):

Lire aussi :
Jean-Sébastien Bach, la source
Jean-Sébastien Bach, l’œuvre pour clavier
Bach : sentir et comprendre le premier Prélude du Clavier bien tempéré
Le mystère de la 23e mesure du Prélude en do majeur
Les grands interprètes de Bach
Le séisme Gould : entretien avec Bruno Monsaingeon
Interprètes de Bach : Samuil Feinberg
Bach est-il chinois : entretien avec Zhu Xiao Mei
Jouer Bach aujourd’hui
Les Variations Goldberg, parcours discographique
Les héritiers de Bach

Articles en relation :
Le jeu moderne du piano