La pédagogie aujourd’hui : Frédéric Aguessy

L’enseignement prodigué dans un Conservatoire national de région est, en principe, la garantie d’une formation musicale et instrumentale de qualité, même lorsque l’on ne veut pas se lancer dans une carrière musicale.

Frédéric Aguessy, pianiste concertiste, lauréat des Concours de Naples, Genève, Budapest (Con­cours Liszt-Bartok) et Santander, 1er Prix du Concours Marguerite Long-Jacques Thibaud, disciple de Monique de la Bruchollerie, d’Yvonne Lefébure, de Pierre Barbizet et de Dominique Merlet, assure depuis dix ans une classe de piano au Conservatoire national de région de Rouen. Il précise que ses réponses concernent ce CNR et ne sauraient être un reflet exact de tous les CNR de France.

Comment s’organisent les cours ?
Les jeunes musiciens reçoivent des temps de cours différents en fonction de leur niveau. Pendant les quatre années du 1er cycle, la durée est de trente minutes hebdomadaires. Dans certains conservatoires, cette durée est même ramenée à vingt minutes ; dans ce cas, il arrive que l’on prenne trois élèves en même temps pour qu’ils puissent assister au travail de leurs camarades. Il en est de même pour les deux premières années du second cycle ; à partir des 3e et 4e années de ce cycle, le temps passe à quarante-cinq minutes. Les élèves reçoivent ensuite une heure de cours en 3e cycle. En cycle spécialisé et en perfectionnement, les cours durent une heure quinze.

Pour lire la suite de cet article (1891 mots):

Articles en relation :
Monique de la Bruchollerie