Jouer Bach aujourd’hui : Adrienne Krausz

Née en 1967 en Hongrie, Adrienne Krausz a remporté de nombreux concours internationaux (Sydney en 1988, Cincinnati en 1989, Fondation Chimay de Bruxelles en 1997). Remarquée par sir Georg Solti peu avant sa mort, il lui revint le privilège de donner des concerts en hommage au maître à Rome et à Londres. Elle a enregistré en 1996 une intégrale des préludes de Chopin et de Chostakovitch.

Je joue Bach depuis mes débuts au Conservatoire Franz-Liszt de Budapest car, en Hongrie, les Inventions à une et plusieurs voix font partie de l’éducation de base pour tout musicien ; j’ai donc commencé dès mon adolescence à travailler les principales œuvres de ce répertoire que je continue à inscrire à mes programmes. Je viens, en juin, d’interpréter avec l’Orchestre de chambre d’Auvergne le Concerto en ré mineur et j’espère pouvoir bientôt jouer celui en fa mineur.

Pour lire la suite de cet article (303 mots):

Lire aussi :
Jean-Sébastien Bach, la source
Jean-Sébastien Bach, l’œuvre pour clavier
Bach : sentir et comprendre le premier Prélude du Clavier bien tempéré
Le mystère de la 23e mesure du Prélude en do majeur
Les grands interprètes de Bach
Le séisme Gould : entretien avec Bruno Monsaingeon
Interprètes de Bach : Samuil Feinberg
Bach est-il chinois : entretien avec Zhu Xiao Mei
Jouer Bach aujourd’hui : Nicholas Angelich
Jouer Bach aujourd’hui : Dana Ciocarlie
Jouer Bach aujourd’hui : Abdel Rahman El Bacha
Jouer Bach aujourd’hui : François-Frédéric Guy
Jouer Bach aujourd’hui : Vardan Mamikonian
Les Variations Goldberg, parcours discographique
Les héritiers de Bach