Jouer Bach aujourd’hui : Abdel Rahman El Bacha

Le pianiste français d’origine libanaise Abdel Rahman El Bacha est, à 41 ans, un maître du clavier qui remporta à 20 ans, le premier prix du Concours international Reine- Elisabeth-de-Belgique. Sa discographie importante et remarquable (Forlane) concerne tout autant Ravel, Schubert, Schumann, Prokofiev que Beethoven (les 32 sonates) et Chopin dont il poursuit une intégrale chronologique.

L’œuvre de Bach est mon pain quotidien. Elle a été à la base de ma formation. Je suis passé très vite des Inventions à 2 et 3 voix aux préludes et fugues et au Clavier bien tempéré, en même temps que je pratiquais “Les classiques favoris” et Czerny. Au Liban, à 10 ans, j’ai joué le premier Concerto en ré mineur. Je travaillais sur des éditions éloignés de l’Urtext, mais cela m’a permis d’acquérir toucher, sens polyphonique, nuances ; somme toute, une formation complète. Lors de mes études d’harmonie et de contrepoint, je suis revenu sur le style de Bach, en particulier sur sa manière d’écrire un choral, un double chœur…

Pour lire la suite de cet article (330 mots):

Lire aussi :
Jean-Sébastien Bach, la source
Jean-Sébastien Bach, l’œuvre pour clavier
Bach : sentir et comprendre le premier Prélude du Clavier bien tempéré
Le mystère de la 23e mesure du Prélude en do majeur
Les grands interprètes de Bach
Le séisme Gould : entretien avec Bruno Monsaingeon
Interprètes de Bach : Samuil Feinberg
Bach est-il chinois : entretien avec Zhu Xiao Mei
Jouer Bach aujourd’hui : Nicholas Angelich
Jouer Bach aujourd’hui : Dana Ciocarlie
Jouer Bach aujourd’hui : François-Frédéric Guy
Jouer Bach aujourd’hui : Adrienne Krausz
Jouer Bach aujourd’hui : Vardan Mamikonian
Les Variations Goldberg, parcours discographique
Les héritiers de Bach