Jouer Bach aujourd’hui

Tout pianiste a été un jour ou l’autre confronté à la musique pour clavier de Jean-Sébastien Bach, qui pose de multiples interrogations. Ecrites à l’origine pour clavecin, ces partitions exigent une réflexion sur la manière d’interpréter Bach aujourd’hui. En outre, dans ce domaine, des références continuent de s’imposer. Six pianistes répondent ici aux trois questions suivantes : Comment êtes-vous entré(e) en relation avec la musique de Bach ? Quelles sont vos références en matière d’interprétation ? Quelle est votre conception de l’interprétation de Bach ?

Le témoignage de Nicholas Angelich, Abdel Rahman El Bacha, Dana Ciocarlie, François-Frédéric Guy, Adrienne Krausz et Vardan Mamikonian.

Lire aussi :
Jean-Sébastien Bach, la source
Jean-Sébastien Bach, l’œuvre pour clavier
Bach : sentir et comprendre le premier Prélude du Clavier bien tempéré
Le mystère de la 23e mesure du Prélude en do majeur
Les grands interprètes de Bach
Le séisme Gould : entretien avec Bruno Monsaingeon
Interprètes de Bach : Samuil Feinberg
Bach est-il chinois : entretien avec Zhu Xiao Mei
Jouer Bach aujourd’hui : Nicholas Angelich
Jouer Bach aujourd’hui : Dana Ciocarlie
Jouer Bach aujourd’hui : Abdel Rahman El Bacha
Jouer Bach aujourd’hui : François-Frédéric Guy
Jouer Bach aujourd’hui : Adrienne Krausz
Jouer Bach aujourd’hui : Vardan Mamikonian
Les Variations Goldberg, parcours discographique
Les héritiers de Bach