Le concours Chopin vu par Philippe Giusano

25 ans, remporte une première distinction au Concours Chopin en 1990 et, en 1995, un second grand prix (il n’y a pas eu de 1er prix).

La musique de Chopin et l’esprit du concours
J’ai abordé le Concours Chopin sans me préoccuper de la spécificité du jury et de la tradition des écoles française, polonaise ou russe. Vous êtes immergé dans un “bain” très particulier, puisqu’il s’agit de ne jouer qu’un seul compositeur. J’aime cette atmosphère. Elle correspond à l’âme du compositeur, dont l’œuvre révèle la richesse psychologique. Il arrive même que l’interprète vive cette musique de façon autobiographique !

Pour lire la suite de cet article (217 mots):

Lire aussi :
Le concours Chopin de Varsovie
Le concours Chopin vu par Bernard Ringeissen
Le concours Chopin vu par Marc Laforêt