Le vocabulaire de la leçon de piano

L’enseignement, c’est communiquer un savoir. Pour cela, il y a bien sûr l’exemple. Mais il faut aussi parler, et donc s’entendre sur les mots, ce qui ne va pas de soi. Laurence Helleu analyse ici deux expressions, l’indépendance des mains et la technique pure…

« Je m’étais rendu compte il y a longtemps, quand j’étais encore élève, que la plupart de mes erreurs venaient d’un manque de communication avec mes professeurs. C’était comme s’ils parlaient une autre langue (1). » Cette remarque est due à un célèbre professeur de violon (Dorothy Delay, qui a formé notamment Itzhak Perlman). Je me propose de la commenter en analysant les associations d’idées malencontreuses que peuvent susciter deux expressions du vocabulaire pianistique, l’indépendance des mains et la technique pure. Mon objectif est d’attirer l’attention sur la spécificité des erreurs induites par une interprétation erronée de ces expressions.

Pour lire la suite de cet article (1385 mots):