Les sonates de Scarlatti, une méthode royale de piano

Vous qui apprenez le piano, suivez le conseil de Christian Lorandin : jouez les sonates de Scarlatti ! 555 joyaux pour un apprentissage vraiment royal.

« A l’instar des meilleures études techniques, mais avec des qualités musicales dont celles-ci sont trop souvent dépourvues, les pièces de clavecin de Scarlatti offrent à résoudre une diversité extrême de problèmes d’exécution. Nous ne saurions trop engager les élèves studieux à leur consacrer un travail attentif dont bénéficieront spécialement la clarté, la précision et la légèreté du jeu. » Ce texte d’Alfred Cortot, préfaçant le choix de quelque cinquante sonates de Scarlatti dans son répertoire d’œuvres dont « la connaissance est indispensable à quiconque entreprend ses humanités pianistiques… » (“Principes rationnels de la technique pianistique”, Salabert, 1928) pose radicalement la problématique de ces sonates : leur intérêt didactique.

Pour lire la suite de cet article (2165 mots):