A travers la discographie de Glenn Gould

En dehors des versions en studio de chez CBS, il existe un grand nombre d’enregistrements “live” de Gould. Là, sa personnalité se révèle plus complexe, plus attachante, maladroite parfois…

On se propose ici d’examiner les enregistrements non officiels de Glenn Gould. Chacun le sait, le message du pianiste est aujourd’hui essentiellement médiatisé par le disque, comme il le fut en son temps par la radio. En marge des disques réalisés par CBS, dont le catalogue fut ultérieurement racheté par Sony Classics, existe, plus ou moins trouvables dans le commerce, un certain nombre de publications en aucun cas “pirates”, mais qui permettent d’entendre Gould soit en concert, soit au cours d’émissions radiodiffusées. Ces enregistrements couvrent une vingtaine d’années de sa carrière et, jusque dans leurs imperfections, donnent de l’art de l’interprète une image plus ressemblante et plus spontanée. La plupart de ces enregistrements ont été publiés par l’éditeur américain Music and Arts (dix-sept disques compacts au total). Les autres proviennent de bandes radiophoniques réalisées en Suède ou en URSS au cours de tournées et ont été respectivement publiés par Harmonia Mundi et Le Chant du Monde.

Pour lire la suite de cet article (3998 mots):

Lire aussi :
Glenn Gould l’art de l’invention
Un portrait littéraire de Glenn Gould
Gould en forme d’hommage