Iberia au disque : Bernard Job

« Cette écriture tonale est d’une modernité inouïe »

Mon approche d’Albeniz
« J’ai enregistré les Goyescas de Granados avant Iberia d’Albeniz, dans l’esprit d’une continuité qui paraît logique. A mon avis, on ne peut pas travailler les deux œuvres simultanément. En effet, les Goyescas sont liées à Goya et à l’opéra alors que la composition d’Iberia a été influencée par les régions d’Espagne. A plusieurs reprises, j’ai donné l’intégrale d’Iberia en un seul concert. Si c’était à refaire, je tenterais de jouer les pièces dans un ordre différent, thématique. Cela représente un défi technique, “injouable”, selon la grande pianiste Blanche Selva, qui fut la muse d’Albeniz.

Pour lire la suite de cet article (477 mots):

Lire aussi :
Isaac Albeniz : España !
Albeniz et Blanche Selva
Iberia au disque : Olivier Chauzu
Iberia au disque : Hervé Billaut
Alicia de Larrocha, interprète d’Albeniz