Albeniz et Blanche Selva

Créatrice d’Iberia, cette pianiste de grand talent fut en quelque sorte la muse d’Albeniz. Elle n’hésitait pas à apporter d’elle-même des corrections à son œuvre !

Rien ne prédisposait la jeune Blanche Selva, née à Brive-la-Gaillarde le 29 janvier 1884, à devenir une pianiste d’exception. Elle n’est pas née dans une famille de musiciens, il n’y a pas de piano à la maison… Et pourtant, elle se retrouve à quatre ans et demi devant un clavier, donne un premier concert à sept. Elle prend des cours à Limoges, peu de temps car, devant les dons qu’elle manifeste, son professeur conseille à la famille de l’inscrire au Conservatoire de Paris. Elle y entre à la fin de 1893 pour en claquer la porte moins de trois ans plus tard : « D’art et de musique, il n’en était pas question », écrira-t-elle. La rencontre avec Vincent d’Indy dont elle découvre la musique peu après va changer sa vie.

Pour lire la suite de cet article (833 mots):

Lire aussi :
Isaac Albeniz : España !
Iberia au disque : Olivier Chauzu
Iberia au disque : Hervé Billaut
Iberia au disque : Bernard Job
Alicia de Larrocha, interprète d’Albeniz