Henri Collet, aux couleurs de l’Espagne

Pianiste virtuose, compositeur, musicologue, critique musical, Henri Collet (1885-1951) fut l’ami et le “promoteur” des compositeurs espagnols de son temps. Ses pièces pour piano portent les traces de cette passion. Les pianistes Isabelle Oehmichen, qui va enregistrer prochainement ses œuvres pour piano, et Philippe Biros, nous parlent de cette musique.

Après avoir commencé ses études musicales à Paris, Henri Collet les poursuivit à Madrid où il étudia également la littérature espagnole. En 1920, dans un article de la revue Comoedia, il mentionne un groupe de jeunes compositeurs français (Auric, Durey, Honegger, Milhaud, Poulenc et Tailleferre) qu’il baptise “groupe des Six”… un nom qui restera dans l’histoire ! Compositeur, son répertoire comporte plus de deux cents opus où tous les genres sont représentés. Les pièces pour piano, généralement très courtes (elles couvrent une durée de deux heures et demie), contiennent les caractères essentiels de ses œuvres les plus élaborées. Il y a une vingtaine d’années que Marie-Thérèse Clostre-Collet, fille d’Henri Collet, se bat pour faire reconnaître l’œuvre de son père.

Pour lire la suite de cet article (1304 mots):