A propos des “Impromptus” de Schubert

Les Impromptus sont, avec les Moments musicaux, les œuvres pour piano de Schubert les plus connues. Viennois à coup sûr, ils ne sont pourtant ni légers ni faciles.

La popularité des Impromptus, notamment ceux de l’op.90 (D 899), ne date pas d’hier. Ils font partie des quelques pièces pour piano publiées du vivant de Schubert et ils rencontrèrent rapidement les faveurs du public, même si seuls les deux premiers numéros de l’op.90 furent édités en décembre 1827, alors que les deux derniers ne le furent qu’en 1857 ou 1858. Les quatre Impromptus de l’op.90 témoignent de l’intérêt que manifeste à cette époque Schubert pour des formes plus libres, comme dans les Fantaisies pour piano et violon 0.934 et 0.940.

Pour lire la suite de cet article (471 mots):