Le répertoire russe pour enfants

La littérature russe pour enfants est extrêmement abondante. Du romantique Tchaïkovski à la contemporaine Goubaïdoulina, elle serpente par le prolifique Gretchaninov, dévoile un Chostakovitch léger. Si Prokofiev n’a laissé que peu d’œuvres, Kabalevski ou Khatchatourian sont très présents dans ce répertoire. Depuis peu, des compositeurs tels que Maykapar ou Liadov sont édités en Occident, mais de nombreux autres restent encore à découvrir.

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
L’Album d’enfants op. 39 (Breitkopf & Härtel, Universal Ricordi Milan, Schirmer, Combre…) est la première composition, dans l’histoire de la musique russe dédiée aux enfants, qui raconte leur vie, leur monde, leurs attitudes. Citons quelques titres : la “Marche des soldats de bois” avec notes accentuées, piquées, liées, quarts de soupirs, passages homo­rythmiques. La nostalgique “Vieille chanson française” à jouer sans crispation. Ou encore, la marche funèbre “Funérailles de la poupée” pour maîtriser le rythme de croche pointée-double.
En plus de ce recueil incontournable, Tchaïkovski a laissé les Pièces et danses faciles pour piano (Bärenreiter), 16 Children’s Song op. 54, 18 Morceaux op. 72 (Zen On) (cycle 1).

Pour lire la suite de cet article (21 mots):

Lire aussi :
Le piano russe, de Glinka à Chostakovitch
L’école russe aujourd’hui
Anton et Nikolaï Rubinstein et la France
Les transcriptions pour piano d’Igor Stravinsky
Dictionnaire des pianistes russes
Pianistes russes de légende
Les pianistes russes d’aujourd’hui
La jeune génération issue de l’école russe
La pédagogie russe vue par ses pianistes
L’école russe entre Liszt et Leschetitzky
Marylin Frascone ou l’école franco-russe