Diane Andersen : « Il n’y a pas d’école belge »

Pianiste belge d’origine danoise, Diane Andersen a enseigné au Conservatoire royal de Bruxelles pendant plus de vingt-cinq ans.

Elève de Stefan Askenase, Diane Andersen est à la fois une représentante de l’école du piano belge et l’ambassadrice de ses compositeurs. On lui doit, entre autres, une intégrale de l’œuvre pour piano de Joseph Jongen ainsi que des enregistrements de compositeurs français qu’elle contribue à faire découvrir ou redécouvrir, comme Emile Goué dont elle vient d’enregistrer l’œuvre pour piano.

Pour lire la suite de cet article (648 mots):

Lire aussi :
L’histoire du piano en Belgique
David Lively et l’œuvre de Philippe Boesmans
Quatre compositeurs belges présentés par Eliane Reyes
Petit dictionnaire des pianistes belges
Les études musicales en Belgique
Claire Chevalier et l’enseignement sur piano ancien en Belgique
Le concours Reine-Elisabeth-de-Belgique
Abdel Rahman El Bacha : « Etre lauréat ne suffit pas pour faire carrière »
Maene, premier fabricant et distributeur de pianos en Belgique

Articles en relation :
Emile Goué, le destin brisé