La leçon de musique de Claudio Arrau

Deux anciens disciples de Claudio Arrau, le pianiste Cyril Huvé et le musicologue Pierre Maréchaux témoignent chacun à leur manière de l’enseignement du maître chilien.

Dire qu’on est l’élève de quelqu’un peut avoir plusieurs sens. Dans la plupart des relations professeur-élève, le professeur montre, forme, guide, cela se passe dans l’influence d’une personnalité sur une autre personnalité. En ce qui concerne Arrau, c’est cela bien sûr, mais c’est aussi une relation d’une autre nature, le sentiment d’appartenir à une école de pensée, le sens d’une école dont on revendique la filiation parce qu’on sent que sa vraie identité est là, a toujours été là. En étudiant avec Arrau, on ne s’identifie pas à un modèle, on apprend à penser d’une certaine façon.

Pour lire la suite de cet article (1590 mots):

Lire aussi :
Arrau et la morale de l’interprétation