Glenn Gould, piano solo

« Un roman sur un personnage mythique ». Vincent Rouillon qualifie ainsi l’essai de Michel Schneider, Directeur de la Musique et de la Danse, dont il fait ici l’analyse.

Glenn Gould est un mythe. Communément, écrire la biographie d’un musicien prestigieux consiste à sacrifier à, ou à créer un mythe. Le livre de Michel Schneider accomplit l’inverse : il démonte toute religiosité au rabais en élevant le pianiste à la fois au-delà et en deçà de la notion contradictoire moderne de mythe-à-la-mode.

Pour lire la suite de cet article (1017 mots):

Lire aussi :
Gould et la pré-musique
Gould et les Variations Goldberg
Le piano rend-il fou ?
Variations sur Glenn Gould