La leçon de piano : ouverture à la musique

Douloureux souvenir ou au contraire enchantement de la mémoire, la première leçon de piano marque toujours de façon décisive l’avenir de tout musicien amateur ou professionnel. Que d’élèves déçus pour une poignée d’heureux récidivistes !
Que celui qui n’est jamais allé à sa leçon de piano en traînant les pieds, ou la peur au ventre, jette la pierre au bambin qui pianote pour faire plaisir à maman. Lourd héritage que la pratique de l’art musical dans la société occidentale !

Pourquoi s’adonne-t-on au piano ? Pas toujours par plaisir, hélas. Plus du tout par nécessité, car il y a longtemps qu’une société désacralisée comme la nôtre n’attend plus de la musique les clés pour accéder à l’essentiel. Apanage des classes privilégiées, garante de l’authenticité d’un honnête homme, la musique savante, depuis le siècle dernier, complète toute bonne éducation selon les critères établis par la bourgeoisie prônant pour irremplaçable l’apprentissage du piano, instrument-symbole de son avènement.

Pour lire la suite de cet article (4288 mots):

Articles en relation :
Professeurs par petites annonces…