Dystonie de fonction : Bertrand Chamayou, témoignage d’un artiste guéri

« Tout a commencé en 2006, à l’époque de la sortie de mon premier disque. Un jour, alors que je donnais un récital, j’ai ressenti au moment de l’entracte une brûlure très vive dans l’avant-bras. J’avais l’impression d’avoir des cailloux à la place des muscles. Sur le coup, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une tendinite. J’ai consulté un kinésithérapeute. Puis, en me reposant, c’est passé.

En 2008, je sortais mon deuxième disque. Lien ou coïncidence, le jour du concert, pendant la répétition, j’ai retrouvé la même sensation. J’ai donné mon récital et j’ai pris trois semaines de “vacances piano”.

Pour lire la suite de cet article (506 mots):

Lire aussi :
La main du pianiste, une mécanique fragile
Dystonie de fonction : Jean-Efflam Bavouzet, témoignage d’un artiste guéri