France Clidat : « Le piano de Liszt est un piano qui doit chanter »

La virtuosité, France Clidat la connaît. Elle a enregistré l’intégrale de l’œuvre pour piano de Liszt, aujourd’hui rééditée (chez Universal), et elle l’a jouée en concert sur les scènes du monde entier.

Parler de Liszt avec France Clidat est à la fois facile et impressionnant. Facile parce qu’elle sait très exactement de quoi elle parle et le fait avec un plaisir évident ; difficile parce que, précisément, elle le connaît tellement bien qu’on n’ose à peine aborder avec elle les sujets délicats. La technique, la virtuosité, les difficultés pianistiques, est ce que tout cela a un sens pour elle ? Pas vraiment. Elle joue Liszt, en parle volontiers, mais sans jamais employer les termes qui le mettraient à distance. La virtuosité, avec France Clidat, est un outil qu’il faut savoir utiliser pour ce qu’il est, un moyen au service de la musique, de la poésie. Ni plus ni moins.

Pour lire la suite de cet article (1400 mots):