Dominique Merlet, concertiste et pédagogue

Concertiste international, professeur éminent et recherché qui a formé plusieurs générations de pianistes, Dominique Merlet représente l’image parfaite du Maître. A l’occasion de ses 75 ans (et 60 ans de carrière), il revient avec simplicité et humilité sur ses riches souvenirs et sur sa formation musicale.

Le compositeur Jean Roger-Ducasse (1873-1954) était un ami intime de mon grand-père. J’ai eu, grâce à lui, la chance de démarrer très vite avec des professeurs très exigeants, qu’il s’agisse du piano ou de l’orgue... et même de percussion !

Au Conservatoire de Paris

Après mon prix à Bordeaux, à 14 ans, Roger-Ducasse a conseillé à ma mère de m’envoyer à Paris, dans la classe de Jean Doyen, essentiellement pour travailler avec son assistante, Rose-Aye Lejour. Professeur passionnant, qui ne faisait pas de cadeau et avec laquelle j’ai beaucoup appris. Quand, parfois, elle disait « Bon, ce n’est pas mal ! » c’était vraiment la joie... Roger-Ducasse m’a également envoyé dans la classe de Nadia Boulanger pour tout le travail harmonique, et je me suis présenté dans sa classe d’accompagnement au piano (déchiffrage, réductions de partitions d’orchestres, transpositions à vue !).

Pour lire la suite de cet article (1658 mots):