Pierre Hantaï : « Le clavecin permet de découvrir des aspects qui échappent au piano moderne »

Peut-on interpréter le répertoire baroque sur instrument moderne sans le dénaturer ? Qu’est-ce qui change dans le passage d’un instrument à l’autre ? Le point de vue de Pierre Hantaï, claveciniste accompli et grand spécialiste de Bach.

En tant que claveciniste, comment percevez-vous la transposition du répertoire baroque sur piano moderne ?
Jouer le plus de répertoire possible sur l’instrument de son temps est la chose la plus naturelle qui soit. La musique doit être transmise. Le clavecin permet cependant de découvrir certains aspects qu’on ne peut pas appréhender sur un piano moderne. L’instrument en tant que tel livre des réponses sur la musique. Les compositeurs baroques étaient conditionnés par un certain nombre de contingences matérielles, la première étant les possibilités techniques du clavecin. La proximité entre les facteurs et les compositeurs dans le passé a d’ailleurs fait évoluer la facture.

Pour lire la suite de cet article (759 mots):