De Crumb à Matalon, le piano de Florence Cioccolani

La pianiste est très investie dans le répertoire contemporain qu’elle enseigne également à ses élèves, au conservatoire de Grenoble.

Ancienne lauréate du Concours international de piano d’Orléans, Florence Cioccolani nous fait part de ses coups de cœur et des œuvres contemporaines qu’elle fait travailler à ses élèves.

A quel moment de votre parcours vous êtes-vous intéressée à la musique contemporaine ?
J’étais étudiante au Conservatoire lorsque je me suis ouverte à ce répertoire. J’ai eu un déclic après un concert de Michel Béroff au Festival de La Roque-d’Anthéron. Il interprétait une œuvre de George Crumb pour piano et percussion. Par ailleurs, la découverte de la musique de Olivier Messiaen a joué un rôle déterminant dans mon parcours.

Pour lire la suite de cet article (678 mots):