Les Préludes de Debussy

Les 24 Préludes occupent une place centrale dans l’œuvre de Debussy. Ils ont exercé une influence majeure sur tous les grands compositeurs du 20e siècle.

Abordons ici les aspects novateurs de cette œuvre, tentons d’expliquer comment, après Chopin et Liszt, elle repousse encore un peu plus les limites de notre instrument, et proposons quelques éléments de réflexion pour les interpréter.

C’est la musique qui crée le titre

Debussy composa le premier livre de douze pièces en moins de deux mois, comme son manuscrit l’indique : « fin décembre 1909 – janvier, quelques jours de février ». La découverte d’esquisses de trois d’entre elles dans un carnet devait cependant révéler qu’il y travaillait depuis quelque temps sans en avoir fait à quiconque la confidence. Ce premier livre parut chez Durand le 14 avril 1910, alors que Debussy créa lui-même quatre de ses préludes (“Danseuses de Delphes”, “Voiles”, “La Cathédrale engloutie” et “La Danse de Puck”) le 25 mai 1910 salle Erard à Paris. Les autres furent également joués à Paris dans les dix mois qui suivirent. Ce premier livre fit l’objet d’une audition globale le 3 mai 1911, salle Pleyel, par Jane Mortier.

Pour lire la suite de cet article (2974 mots):