L’art du prélude

Son nom vient du latin prae, “qui précède”, et ludere, “jouer”.
Le prélude était, à l’origine, une forme musicale de structure libre placée au début d’une œuvre ou d’un concert. Puis l’écrasante présence de Jean-Sébastien Bach a fait du prélude une forme précédant une fugue. Depuis, le prélude a bien évolué et pris son autonomie.

« Prélude à quoi ? » pourrait-on se demander en écoutant ceux de Chopin, Debussy ou Scriabine. A la méditation ? A une rêverie personnelle ? Quoi qu’il en soit, le prélude n’a pas changé profondément de sens. Toujours, il ouvre toutes grandes les portes de la musique.

Après avoir retracé la riche histoire du prélude, nous nous attachons à ceux de Chopin, de Debussy et aux préludes russes.
De nos jours, l’art du prélude est loin d’être tombé en désuétude comme en témoignent les œuvres de Stéphane Delplace, de Florentine Mulsant ou encore les préludes de 22 compositeurs créés par le pianiste Hugues Leclère.

Les articles de ce dossier


L’histoire du prélude
Au commencement était le luth. L’instrumentiste, avant de jouer, réglait son instrument, l’accordait et, accessoirement, se chauffait les doigts en jouant accords et arpèges dans la tonalité du morceau qu’il allait interpréter. Depuis, le prélude a fait du chemin, pour devenir une œuvre à part entière. Un peu d’histoire.

Les préludes de Chopin
Entre musique pure et expression, les Préludes de Chopin concernent tous les pianistes. Ils sont en quelque sorte la partition de chevet du musicien. Certains peuvent être appréhendés par les amateurs.

Les Préludes de Chopin vus par Guillaume Vincent

Les Préludes de Chopin vus par Lise de la Salle

Les Préludes de Chopin vus par Iddo Bar-Shaï


Les Préludes de Debussy

Les 24 Préludes occupent une place centrale dans l’œuvre de Debussy. Ils ont exercé une influence majeure sur tous les grands compositeurs du 20e siècle.

Préludes à la russe
Scriabine, Rachmaninov, Chostakovitch… ces trois grands compositeurs russes se sont adonnés à l’art du prélude. Deux interprètes familiers de ce répertoire, Elena Filonova et Alexandre Paley, nous les présentent.