Le piano peut-il encore évoluer ?

La question de l’aboutissement du roi des instruments fait débat. A-t-on atteint un plafond en matière d’innovation ? Le piano est-il destiné à devenir un objet de musée ? Réponse avec des artistes et facteurs d’instruments.

Le diagnostic de Karoly Mostis, accordeur de pianos au Conservatoire de Paris, est sans appel : « Le piano tel que nous le connaissons a trouvé son aboutissement à la fin du 19e siècle ; en 1890, tout était dit. Avec le système acoustique, on ne peut aller plus loin. » La mécanique des cordes et de la table d’harmonie n’a pas changé depuis cette époque. Ce qui a changé, c’est l’escalade vers la puissance sonore, illustrée par le Steinway modèle D, c’est-à-dire le modèle de concert. Entre 1830 et 1930, quelque 2 000 brevets ont été déposés sur le piano !

Pour lire la suite de cet article (953 mots):